Votre santé est bonne et vous souhaitez en savoir plus pour la maintenir au top selon votre propre constitution ?

Vous sentez les effets du stress, de l'âge sur votre santé et vous avez envie de vous renforcer pour un mieux-être ?

Vous souffrez de maux récurrents qui vous limitent dans votre quotidien et vous recherchez un regard complet sur votre situation et une approche holistique pour améliorer votre santé ?

Vous devez suivre des traitements médicaux lourds en lien avec une problématique conséquente et souhaitez un soutien complémentaire pour vous accompagner sur ce chemin, pour activer votre guérison et pour réduire leurs effets indésirables ?

Voilà diverses situations où un entretien ayurvédique peut s'avérer judicieux et porteur pour vous.

Comme vous le savez, l'Ayurvéda est la "science de la vie". Un bilan ayurvédique nous aide à mieux comprendre notre fonctionnement de vie quotidien, que ce soit aux plans physique, mental, émotionnel ou spirituel. Quel que soit le déséquilibre qui nous atteint, nous pouvons attendre d'une consultation ayurvédique diverses clés personnalisées pour rétablir notre équilibre naturel. Cette démarche ne remplace en aucun cas un traitement médical.

Le but d'une consultation ayurvédique est dans un premier temps de déterminer notre constitution de base (prakriti), puis d'établir l'état des déséquilibres qui se sont installés dans notre organisme, d'en identifier les causes profondes (vikriti). Dans un second temps le médecin va élaborer un traitement spécifique à notre problématique individuelle.

Le praticien ayurvédique utilise différents outils pour poser son diagnostic selon un protocole sérieux. Sur la base d'un questionnaire de santé, il procède à la prise du pouls qui lui donne un éventail très riche d'informations sur l'équilibre sain et naturel primaire de la personne et sur l'état actuel de ses doshas (Vata, Pitta et Kapha), de ses organes, de sa capacité émotionnelle et mentale. Il complète les informations utiles par l'observation de la langue, des ongles ou des cheveux, par des palpations si nécessaire. Il s'informe sur les habitudes de vie, sur la qualité du sommeil, sur l'état de la digestion et des éliminations (selles, urines, sueurs…).

Après avoir présenté son bilan (équilibre et déséquilibres), il va détailler un programme qu'il établit pour améliorer la situation de santé. Il propose différentes pistes d'actions thérapeutiques, notamment des conseils alimentaires de base, des épices à utiliser quotidiennement, certaines recettes précises à consommer régulièrement, des compléments alimentaires à base de plantes. Il fixe des règles d'hygiène de vie spécifiques, des activités physiques particulières, des exercices de respiration et de relaxation, des méditations. Il détermine les massages adaptés à recevoir et les autres méthodes qu'il juge adéquates pour le rétablissement de l'équilibre de base.

Le programme proposé est tout à fait conciliable à la vie de tous les jours et ne change pas profondément les habitudes, les suggestions étant intégrées petit à petit dans le quotidien. Au fil des rencontres avec le médecin, si celles-ci sont nécessaires, les transformations se mettent en place souvent de manière durable.

Une consultation ayurvédique est un vrai travail d’équipe entre la personne qui consulte et le médecin. Celui-ci apportera des conseils qui doivent être réalisables dans le quotidien et en résonnance avec les valeurs personnelles du consultant. Il est important d'introduire petit à petit les propositions, de prendre le temps de les appliquer et surtout de transmettre les changements observés à chaque étape.

Cette démarche demande une grande motivation personnelle car l'Ayurvéda nous encourage tous à devenir autonomes et à prendre notre santé entre nos mains. Cet engagement se voit vite récompensé par des améliorations souvent notoires.

Depuis plusieurs années, je travaille en partenariat avec le docteur Naveen Gupta, médecin ayurvédique expérimenté et diplômé de l'Université de New Dehli. Toutes les 5 à 6 semaines, il propose des consultations aux Bruyères.

 

Mardi 11 juin 2019

Lundi 19 août 2019

Lundi 30 septembre 2019

Lundi 11 novembre 2019

Lundi 16 décembre 2019

 

Si cette démarche vous parle et vous tente, n'hésitez pas à prendre contact avec moi, par téléphone (079 303 29 25) ou par courriel (info(at)nicole-graf.ch).

Contact

Nicole Graf
chemin des Bruyères 6
1007 Lausanne
Tél : 079 303 29 25
E-mail : info(at)nicole-graf.ch

En savoir plus
Veuillez saisir votre adresse e-mail
pour recevoir notre newsletter!
Prénom:
Nom:
Adresse e-mail:
 

La Malle aux Epices

La cardamome

Voici une épice connue de l'homme depuis longtemps déjà. Utilisée par les Egyptiens pour aromatiser leur café, par les Grecs et les Romains pour soigner la toux, les coliques et les crampes musculaires, elle fait partie de la recette de base des currys indiens, du garam masala et du thé tchai. En Europe c’est au Moyen Âge qu’on la découvre vraiment. Elle entre dans la composition de l’hypocras, ce vin enrichi d’épices, que l’on servait pendant les repas de fêtes.

La cardamome, ou Elettaria cardamomum, est une superbe et imposante plante tropicale originaire d'Asie de la famille des Zingibéracées, comme le gingembre. Cette vivace herbacée peut atteindre 3 m de haut. Du sol partent de longues tiges portant des feuilles vert foncé, longues de 0,40 à 0,50 m, avec une nervure centrale fortement dessinée.

Ce sont les graines, retenues dans une gousse verte, que nous utilisons en cuisine. Elles possèdent une saveur douce, citronnée avec un arôme poivré et subtilement mentholé.

 

 

Propriétés ayurvédiques

La cardamome est un puissant antiseptique. Elle augmente les fonctions de la digestion : elle possède des vertus antiacides et anti reflux, calmant les douleurs d’estomac, favorise le transit intestinal, prévient la mauvaise haleine, les nausées, calme les vomissements… Elle régule la température du corps, elle réduit les douleurs des infections urinaires, améliore la santé cardiaque. En Ayurvéda, on l'utilise pour équilibrer les 3 doshas, on la considère comme une épice satvique, c'est-à-dire parfaite et pure.

 

Comment l'utiliser simplement

Pour faciliter la digestion : Moudre des graines de cardamome, de gingembre, de clous de girofle et de coriandre et en consommer à petites doses.

Miction douloureuse : Faites bouillir 1 litre d'eau avec 5 gousses de cardamome ouvertes, filtrez après 5 minutes d'ébullition.

Mauvaise haleine : Mâcher quelques graines après les repas

 

Bon à savoir

Son goût étant puissant, il suffit de peu de graines pour assaisonner un plat.

Il existe une autre sorte de cardamome, la cardamome noire. Elle est un peu plus acide et moins sucrée que la verte, avec un parfum de camphre et un arrière-goût boisé, un peu fumé.

La cardamome blanche est une cardamome verte qui a été décolorée.